du partage de la culture ...                      
... à la culture du partage

Romain Gary ou le drame du chiffre 1 (♫)

20 octobre 2011

par Ariane Merceron-Vicat

Une lecture de Gros-Câlin, 1er roman d’Emile Ajar (Romain Gary)

« On fit comme toujours un voyage au loin de ce qui n’était qu’un voyage au fond de soi. »
Victor Segalen, La Grande statuaire

« Je conviens de nommer Divers tout ce qui, jusqu’aujourd’hui, fut appelé étranger, insolite, inattendu, surprenant, mystérieux, amoureux, humain, héroïque et divin même, tout ce qui est Autre » explique Segalen. Encore aurait-il pu ajouter : « Y compris quand l’Autre c’est soi-même », lui qui avoua, un jour : « Moi-même et l’Autre nous sommes rencontrés ici, au plus reculé du voyage. »
Peu de points communs unissent les trois écrivains ici présentés, hormis précisément ces questions qui fondent le rapport à l’Autre : Comment vivre avec l’Autre ? Qui est-il ? Suis-je autre que l’Autre ?
Nous verrons ici, en nous appuyant sur la lecture de nombreux extraits, comment chacun des auteurs trouve des réponses aussi personnelles qu’universelles.
A noter : il est bien, mais non indispensable de connaître les œuvres au préalable. Il s’agit plutôt de vous donner une envie irrésistible de vous y plonger… après les conférences !

Réécoutez cette conférence :