du partage de la culture ...                      
... à la culture du partage

Le kâma-sûtra, spiritualité et érotisme dans l’art indien

28 novembre 2014

18h15 / Visite de l’exposition « Le kama sutra: spiritualité et érotisme dans l’art indien » à la Pinacothèque, commentée par Constance Barreault

Le kama-sûtra est l’un des textes majeurs de l’hindouisme médiéval. Il traite de la période où l’être, entrant dans l’âge mûr, prend davantage conscience de sa vie intérieure, de la force de son corps et de son esprit.  Arrivé dans ce troisième âge de la vie, l’élan créateur s’émousse: il faut donc le ranimer. Or le désir, spécialement celui de l’amour, est ce qui alimente et reproduit le monde.

La large place faite à l’érotisme dans ce livre religieux  lui a conféré le statut d’un classique en Occident, même si nous n’y avons pas perçu le lien avec le sacré. Il est pourtant essentiel puisqu’au même titre que dans le christianisme, Dieu est amour. En Inde les dieux font l’amour.
La Pinacothèque de Paris présentera près de cinq cents œuvres, à travers desquelles, en nous appuyant sur ce texte du VIème s, nous tenterons de trouver le guide qui permet à l’homme et à la femme d’atteindre un certain salut.

Constance Barreault a fait des études de droit, l’École du Louvre et les Langues O. Lors d’un séjour de 6 ans à Taipei, elle a appris le mandarin et a été le disciple du conservateur du Musée de Taipei. Passionnée d’Extrême Orient, elle est aujourd’hui conférencière entre autres au Musée Guimet.