du partage de la culture ...                      
... à la culture du partage

Saint-John Perse (1887-1975), l’émerveillement retrouvé

17 janvier 2013

par Ariane Merceron-Vicat

A la différence de Rimbaud et de Claudel, c’est sous le signe de l’émerveillement que Saint-John Perse vit ses plus jeunes années aux Antilles. Mais de cette enfance passée, il sort avec un tel sentiment de perte que, comme son ainé Claudel, diplomate lui aussi, il se met en route en même temps qu’il met en route ses personnages. Car, chez l’un comme chez l’autre, l’écriture est le lieu de la quête, de l’enquête autant que la vie elle-même. Et c’est à travers l’écriture, comme à travers leur vie, qu’ils trouveront ce que Rimbaud, leur grand modèle, n’a manifestement pas trouvé…