du partage de la culture ...                      
... à la culture du partage

Qui sommes-nous ?

Les conférences de Passerelles existent depuis septembre 2010. Trois mots synthétisent son concept original :

Ouverture

A contre-courant d’une époque qui cloisonne et spécialise tout et tout le monde à outrance, nous nous adressons à tous les âges, toutes les « catégories socio-professionnelles », tous les univers socio-culturels. Nous sommes persuadés que lorsqu’il y a curiosité du monde et ouverture à l’autre, la diversité ne peut être que richesse, et accroissement personnel.

Culture

Le mot est vague. Nous choisissons tout ce qui va clairement dans le sens de la vie. Plutôt que de nous positionner en résistants face à tant de choses qui nous semblent inquiétantes, nous préférons faire la promotion de ce qui permet d’avancer : en clair, tout savoir, idée, création, évènement, marqué des sceaux de la beauté et de l’intelligence – intelligence de l’esprit, intelligence du coeur.

Les domaines et thèmes proposés sont variés. La plupart des conférences sont accessibles à tous. Quelques-unes, plus « pointues » s’adressent à un public plus informé. Les intervenants sont invités autant sur leur enthousiasme et leur capacité à transmettre que sur leur savoir.

Convivialité

Les conférences sont suivies d’un buffet de desserts afin que puissent se poursuivre de façon agréable et détendue les débats et discussions engagés. Celui-ci n’a rien de mondain ni de formel. Chacun s’installe alors comme il le veut, parle s’il le désire, se contente d’écouter s’il préfère.

Ariane, fondatrice de Passerelles

Après avoir longtemps enseigné le Français dans le Secondaire et la Littérature – plus précisément la poésie moderne – dans le Supérieur, Ariane Merceron-Vicat, Agrégée de Lettres classiques, s’est lancée pour créer son rêve de toujours : un lieu convivial où réunir jeunes et adultes pour s’entretenir et échanger autour de conférences éclairantes et stimulantes proposées par des intervenants – parfois célèbres – passionnants et soucieux de l’autre.

Aidée par une équipe enthousiaste et active,  elle a ouvert son salon familial à cette entreprise à laquelle elle se consacre aujourd’hui parallèlement à son activité de conférencière littéraire.

Son vœu est de contribuer – aussi modestement que ce soit – à créer des passerelles d’âmes au-delà des cloisonnements habituels.  Elle aimerait aider à substituer l’idée innovante à l’opposition stérile, l’optimisme raisonné à la sinistrose de bon aloi, le goût de vivre au fatalisme ambiant. Pour elle, il s’agit toujours et encore de transmettre.

Le mot de Daria

« Face aux vertigineuses mutations de notre monde, nous sommes parfois tentés d’opérer un repli sur nous-mêmes, sur nos acquis et nos certitudes.

Bien heureusement, nous avons aussi la possibilité d’aller à l’encontre de la morosité ambiante et de profiter des occasions qui nous sont données d’ouvrir nos écoutilles et d’élargir notre champ de vision.

Pour ce faire, nous avons besoin de passeurs, de femmes et d’hommes dont la vocation est de faire circuler une parole lumineuse, tout en restant au plus près des problématiques contemporaines. Plus qu’une simple passeuse, Ariane Merceron-Vicat est une créatrice de passerelles.

De son métier d’enseignante, elle a gardé sa passion pour la transmission et pour les yeux des étudiants qui s’illuminent au contact d’un savoir nouveau. Par son enthousiasme, elle a su fédérer des assemblées inattendues, nouvelles. Grâce à sa générosité de cœur, elle continue à donner un cadre propice au partage de la culture, de la réflexion mais aussi au partage humain.

Pour cela, Passerelles reste inconditionnellement un lieu d’échanges et de rencontres nécessaire pour lutter, ensemble, contre une pensée unique sclérosante et pour recréer du lien entre les Hommes. »

Daria Porokhovoi, étudiante à l’ENSATT a travaillé avec Ariane jusqu’à cette année où ses études l’entrainent à Lyon. Les habitués de Passerelles la connaissent et l’aiment tout particulièrement.